Couleurs

Et voilà, l’été des indiens est terminé et le froid commence à s’installer tranquillement pas vite.

Je ne suis pas mécontente de pouvoir remettre un bon pull over, de porter de grandes écharpes et les mitaines ne sont plus très loin…


Imiter les écureuils en faisant plein de bruit en marchant dans les feuilles mortes, j’adore!

L’automne est l’une de mes saisons préférées.

Roche, papier, caillou

Vous ne le savez peut-être pas mais j’ai un faible pour les cailloux, tous les cailloux.

J’aime particulièrement ceux qui ont un petit « je ne sais quoi » de particulier.

J’aime ceux en forme de coeur, ceux qui ont de la couleur, ceux qui n’ont qu’une couleur, ceux que d’autres n’aiment pas.

Ceux-là ont été photographié lors d’une visite dans une campagne pas très éloignée d’ici, enfin, les distances ici sont toutes relatives.

Dans cette campagne où Elle vit, des citadins viennent lui rendre visite. Ce jour là, il s’agissait d’une visite pour « travailler » et m’aider dans une nouvelle démarche.

Merci à Toi de m’aider à semer mes petits cailloux.

Parenthèse

Vivre dans un pays long, long, long, tellement long qu’ii s’étend d’un océan à un autre. Vivre dans un pays aussi long peut donner l’impression que l’on n’en verra jamais la fin.

Et bien, je peux vous dire que de se trouver au bout du bout de ce pays a quelque chose d’émouvant, de troublant.

Se tenir  au bout du quai, regarder la mer et se dire qu’au-delà, loin, loin à l’autre bout de l’océan, il y a un autre pays.

Ce fut une petite parenthèse, le temps que chacun reprenne son souffle, pour mieux  repartir vers de nouveaux horizons.