A comme la neige…



Pour célébrer la toute première neige de l’année qui est tombée cette nuit et qui recouvre le sol de plusieurs centimètres, voici un poème qui n’a cessé d’habiter ma tête depuis le réveil.

Il s’agit d’un poème d’Emile Nelligan, grand poète québécois.

Bien que le poème soit sombre, il ne reflète pas mon état d’âme du jour.

Les premiers flocons font plutôt resurgir mon âme d’enfant…

Soir d’hiver

Ah comme la neige a neigé
Ma vitre est un jardin de givre
Ah comme la neige a neigé
Qu’est-ce que le spasme de vivre
Ah la douleur que j’ai que j’ai!

Tous les étangs gisent gelés
Mon âme est noire où vis-je où vais-je
Tous mes espoirs gisent gelés
Je suis la nouvelle Norvège
D’où les blonds ciels s’en sont allés.

Pleurez oiseaux de février
Au sinistre frisson des choses
Pleurez oiseaux de février
Pleurez mes pleurs pleurez mes roses
Aux branches du genévrier.

Ah comme la neige a neigé
Ma vitre est un jardin de givre
Ah comme la neige a neigé
Qu’est-ce que le spasme de vivre
Ah tout l’ennui que j’ai que j’ai.

Émile Nelligan (1879-1941)

Publicités

10 réflexions sur “A comme la neige…

  1. Ah! la neige
    Ah! la neige recouvrant ta cabane au canada
    j’aime ce poème, d’autant qu’il ne reflète ni ne donne à penser que tu soies triste ma Loulou
    J’aime la neige aussi pour mon cœur d’enfant
    Imagine comme j’ai sautillé moi l’antillaise, ma première fois
    je crois bien m’être roulée dedans

    • Tout ce blanc froid devait être très intriguant pour une personne qui ne connait pas cela.
      Chaque année, à l’arrivée des premiers froids, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour les nouveaux immigrants qui découvrent les premiers froids. Ils ne savent pas encore que leur métabolisme se transformera au bout de qq jours de froidure.

  2. Ma chère Loulou,
    j’aime beaucoup ce poeme d’un auteur que je ne connais pas. Il ressemble à une comptine enfantine qui trotte ensuite longtemps dans la tête. Et la photo va si bien avec le texte. je ne sais pas pourquoi mais l’évocation de la neige ramène souvent à l’enfance.

  3. Est-ce plus tard chez vous aussi?

    L’an dernier à pareille époque, on croulait sous la neige. Et on a eu des tas d’ennuis dans la forêt pour circuler.
    Là, même pas une gelée blanche; Les bananiers sont encore vaillants, j’ai récolté des fleurs de calendula lundi, les capucines jaunissent à peine…

    Belle image comme toujours Loulou. Merci!

    • Ici, tout est blanc. Cependant, nous avons eu un mois de novembre extraordinaire. En fait, le premier depuis que je vis ici…
      Les nuits sont très fraîches avec des températures éloignées du zéro mais avec une bonne couette, nous pouvons encore dormir avec la fenêtre entre-ouverte.
      Michèle, tu me fais rêver avec ton bananier… et tes récoltes. Bises ou plutôt gros becs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s